1 jour à Madrid à la recherche du Patrimoine Séfarade

Ce tour m'intéresse

CATEGORIE: Programmes d'un jour

EXPERIENCE: Le + Spécial

SI VOUS ÊTES INTERÉSSÉ PAR: Histoire

 

Pour comprendre la dimension culturelle et historique de la communauté séfarade en Espagne, le premier chapitre commence à Tolède, Ségovie et Cordoue. Mais le deuxième et troisième chapitre pourrait bien continuer à Madrid : dans une ville comme Madrid, consolidée à la fin du Moyen Âge, et fleurissante au début de l’Âge Moderne, se produit la persécution, clandestinité et résurrection de la culture juive de notre pays.

L’Héritage Juif à Madrid est un ensemble de références historiques : noms de personnes et lieus qui apparaissent dans des documents historiques, et qui sont, dans la plupart des cas, des évidences de conflits, violence, et vie clandestine après l’expulsion de 1492. Nous pouvons les appeler « monuments invisibles » : rien qui puisse apparaitre dans une carte postale.

Et pourtant, nos conférences-promenades font que ces monuments (invisibles, oui, mas pas muets), parlent avec une voix puissante, tournant l’absence de ces vestiges hébraïques en expression tangible de l’Histoire.

Si l’Héritage Juif de Tolède ou Cordoue est formé par des monuments bien conservés, évidence de ce premier chapitre glorieux de l’histoire juive en Espagne, celle d’une étape de coexistence pacifique et de splendeur culturel, ce n’est pas moins vrai que la ville de Madrid explique parfaitement son second chapitre : celui de l’intolérance croissante depuis la fin du XIIIe ; le pogrom de 1391 ; le nouvel harcèlement à la fin du XV ; l’expulsion ; la clandestinité, et enfin, l’Inquisition.

Et après les sombres XVIe et XVII siècle, un nouveau chapitre, avec un nouvel espoir, commence : celui de la progressive neutralisation de l’Inquisition pendant le XVIIIe jusqu’è sa définitive disparition après la Guerre d’Indépendance contre Napoléon ; du « mouvement pour les droits civils » des « chuetas », et de la réclamation de Rafael Cortès couronnée de succès ; du rétablissement d’une petite colonie juive parmi les étrangers installés à la cour ; de la redécouverte de la culture séfarade par une partie de l’élite espagnole ; de l’éveil d’une conscience sur son passé juif par quelques grands écrivains du XIXe et du XXe (et leur retour à la foi juive) ; le papier des quelques héros  qui aidèrent dans la fuite des territoires occupés par les nazis à travers le territoire hostile de l’Espagne de Franco ; et le retour de quelques juifs séfarades des Balkans, du Maghreb ou de l’Amérique du Sud, pour former le noyau de la communauté juive actuelle de Madrid.

Cette histoire fascinante peut être suivie dans toute la ville, reprenant ici et là les pièces du puzzle : en commençant près du Palais Royal, près de deux quartiers juifs disparus ; ensuite, autour de certains des monuments les plus importants de la période des Habsbourg (la Plaza Mayor, l’église de Saint Ginés, le couvent des Descalzas Reales) ; puis par la puerta del Sol, cœur du Madrid du dix-neuvième ; et recueillerait de nouveaux indices dans l’Académie de la Langue et le Prado ; puis dans le Barrio de Salamanca et réévaluerait le XXe siècle à travers une visite thématique Art-Judaïsme dans le Musée Thyssen-Bornemisza et/ou le Musée Reina Sofia.

Le fil conducteur de cette conférence-promenade, qui dure une journée complète, permettra de mieux connaître la culture séfarade, et l’héritage culturel et historique du judaïsme en Espagne, en explorant le centre historique de la ville de Madrid, et visitant quelques-uns de ses monuments incontournables : le Musée de Prado, le Thyssen, le Reina Sofía.

Si cette visite guidée vous intéresse, remplissez le formulaire et nous vous contacterons.

Share This