1 jour à Madrid avec Benjamin Franklin

Ce tour m'intéresse

CATEGORIE: Programmes d'un jour

EXPERIENCE: Le + Spécial

SI VOUS ÊTES INTERÉSSÉ PAR: Architecture, Art jusqu'en 1900, et Histoire

 

En 1776, Benjamin Franklin avait l’intention de quitter Paris pour se rendre à Madrid, où il devait négocier une alliance entre les 13 Colonies et l’Espagne contre l’Angleterre. Mais, l’ambassadeur espagnol en France lui ayant conseillé de remettre le voyage à plus tard, Franklin ne mit jamais le pied en Espagne. Pouvons-nous quand-même imaginer ce qu’aurait été une journée de Benjamin Franklin à Madrid ? Découvrons-le comme membres d’une hypothétique délégation américaine.

Ayant toute une matinée devant nous avant d’être reçus au Palais Royal, nous pourrions commencer par l‘Académie Royale, où l’enseignement de l’art avait enfin produit une génération surprenante d’artistes, dont Goya, qui commençait alors sa carrière madrilène. Encore aujourd’hui l’Académie est un musée obligé pour ceux qui aiment l’œuvre de Goya. Le bâtiment aurait aussi un intérêt pour l’œil économiste de Franklin, puisqu’il avait été construit pour Goyeneche comme siège de son monopole sur le tabac.

Nous nous dirigeons ensuite vers le Palais Royal, nous arrêtant ici et là (Poste Royale, Torre de los Lujanes, maison de Domingo Trespalacios, Palais Grimaldi, Tribunal de l’Inquisition) qui suscitaient la curiosité de Benjamin Franklin et où il pouvait rencontrer intellectuels ou hommes d’état.

L’audience de Franklin au Palais Royal durerait une heure et demi, ce qui, entretemps, nous donnerait aux autres membres de la délégation le temps d’une visite du palais. Devant nos yeux, tout le pouvoir et l’idéologie de Charles III traduits en pierre et art. Avec son symbolisme architectural, le Palais des Bourbons n’oublia pas de représenter l’importance du continent américain dans les affaires de l’Espagne. Pendant une heure et demie, nous y avons trouvé suffisamment de preuves de cette conscience.

Après le Palais Royal, nous avons frappé à la porte de Campomanes (magistrat en charge de la réforme de l’agriculture) et de l’Éveque Lorenzana (un homme qui connaissait bien la côte ouest de l’Amérique du Nord) pour les inviter à un repas au plus célèbre restaurant du XVIII siècle à Madrid.

Plus tard, en chemin vers Saint François le Grand (un temple qui exprimait la vision de Charles III d’un religion gouvernée par la Raison), nous sommes allés prendre un café en compagnie de trois importants membres de la noblesse illustrée, le Prince d’Anglona, le Duc del Infantado et le Marquis de Villafranca, chez ce dernier.

La promenade de la soirée nous mènerait d’une institution illustrée à une autre à un chef-lieu des réformes bourboniennes, satisfaisant la curiosité de Franklin : Reales Estudios San Isidro, Maison des Corporations, Palais de Tepa, Palais de Goyeneche, Maison de la Mesta, Nuevo Rezado, École de Chirurgie, Observatoire Royal, Jardin Botanique, Manufactures d’Argenterie et de Verre, Promenade du Prado, Dépôt Hydrographique… finissant sur la Banque d’Espagne, qui, en fin de compte, est la meilleure preuve du succès relatif de sa mission diplomatique.

Le scénario de cette visite nous approche du XVIII siècle espagnol, mais permet aussi de connaître, entre 10:00 et 19:00, un grand nombre de monuments de cette époque encore sur pied aujourd’hui en plein centre historique de Madrid, ainsi que deux musées essentiels: l’Académie Royale et le Palais Royal.

Si vous voulez cette visite guidée avec Madrid Original®, remplissez le formulaire, et nous vous contacterons.

Je m’intéresse à "1 jour à Madrid avec Benjamin Franklin"

Confidentialité

6 + 11 =

Share This